a2.jpeg

IVAN LARDSCHNEIDER

Italien, b. 1976, Bozen, Italie I basé à Bozen, Italie

Dans la vie de tous les jours, les gens se retrouvent souvent à remplir et à incarner des rôles. Des rôles qui changent au fil du temps, des rencontres, des situations et des humeurs.

La société moderne est de plus en plus constituée de compartiments étanches qui ont pour fonction de regrouper nos rôles dans des classifications préconçues et stéréotypées.

 

C'est dans les replis de ces problématiques angoissantes que la recherche artistique d'Ivan Lardschneider émerge massivement pour le sens et la grande capacité évocatrice, capable de nous impliquer et de nous hypnotiser avec sa lucidité presque sarcastique.

 

Il a su, comme peu avant lui, interpréter efficacement et admirablement les peurs et les faiblesses de l'être humain, les traduire dans un nouveau langage sculptural capable de donner une nouvelle vie à la sculpture en bois. Sa modernité réside dans une union parfaite entre un message fort et les signes tangibles de celui-ci sur nos esprits et sur nos comportements.

 

Il est légitime de se demander, à ce stade, si c'est la société qui façonne les gens et non l'inverse (?). C'est un aspect intéressant sur lequel l'œuvre d'Ivan Lardschneider parvient à placer l'accent avec une grande facilité, invitant, ou plutôt obligeant parfois, le spectateur à s'arrêter devant cette question, comme pour nous conduire en quelque sorte à l'autocritique.

La légèreté de ses sculptures n'est donc qu'apparente, et cache une question tragique ludique parmi les plis du bois: "Qui sommes-nous vraiment devenus?"

De véritables œuvres d'art qui font clairement référence à certaines simplifications stylistiques du Pop Art, mais qui en même temps respirent la tradition et la vieille sagesse populaire. C'est peut-être cette combinaison qui laisse une marque inévitable dans le cœur de ceux qui s'arrêtent et les admirent ... un coup de foudre, une modernité sagement mêlée à l'expérience passée, une pop néo-classique qui enchante ... 

C'est précisément le sens de la déception matérielle qui est la première approche naturelle de chaque spectateur devant ses œuvres, qui est ensuite remplacée par la suggestion et l'identification pour ces figures surréalistes et improbables au cou allongé, à la tête et aux membres amplifiés et énormes. On dirait presque comme pour poser l'accent sur une partie de notre corps que nous connaissons nous faisait ressentir sa présence encombrante dans des moments détaillés et inoubliables de notre vie: une tête pour penser, ressentir, souffrir, comprendre,. .. Images d'hommes et de femmes perpétuellement « inquiets » et avec la perception constante d'une boule dans la gorge ...

Le lien pas facile entre l'originalité et la reconnaissabilité est souvent la principale cause du succès d'un artiste. Lardschneider est donc sur la « bonne voie », au sens matériel et métaphorique du terme, laissant une trace indélébile de son passage chez les connaisseurs d'art, les collectionneurs, les galeristes et les conservateurs de toute l'Europe.

 

La maîtrise technico-conceptuelle évidente qui fait d'Ivan Lardschneider un véritable hors classe de la scène artistique.

Acquisitions

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon